La séance a débuté à 18h10
Secrétaire de séance : Michèle Dubeuf

ORDRE DU JOUR
1 - Rapport moral - activité 2016
2 - Rapport financier 2016 – Budget prévisionnel 2017
3 - Approbation des rapports
4 – Election de 3 Membres au Conseil d’Administration
5 – Présentation des objectifs 2017 – 2018
6 - Questions – Réponses

1- Rapport moral
François Dubeuf, président, présente l’historique de l’association dont la création remonte au 25 novembre 2016.
SOLEN-Solidarité Enfance Népal a été créée le 25 novembre 2016 à l’initiative de Danielle Ehrsam, Maryse Traversac et François Dubeuf.

L’objet social est le suivant : entreprendre et promouvoir
• les actions humanitaires au Népal qui tentent d’apporter des solutions pour assurer le logement, la nourriture et la scolarisation des enfants de Shree Mukti Bal Kayan Kendra et de Peace Land Foundation ou de tout autre orphelinat
• le financement de la construction d'écoles dans les villages reculés
• ainsi que des aides spontanées diverses, notamment en cas de catastrophes naturelles.

NEPAL
Le Népal s’étend sur environ 800 km et sa largeur varie entre 90 km et 230 km entre les hauteurs de l’Himalaya et les jungles étouffantes des plaines indiennes, bordé au nord par la Chine et, au sud, à l’est et à l’ouest par l’Inde.
La population du Népal est estimée à 30 millions d’habitants et seulement 20% de la superficie totale du pays est cultivable. Le secteur agricole emploie 70% de la population et contribue au tiers du PIB. Le pays reste très dépendant des transferts des Népalais vivant à l'étranger (majoritairement en Inde), qui représentent également près du tiers du PIB. Le tourisme y contribue également dans une moindre mesure.

 Carte_Nepal 2

ORPHELINAT Shree Mukti Bal Kalyan Kendra
La fondatrice de l’orphelinat, Mme Kamala Maya Tamang (46 ans), est née en 1970. Elle a été mariée à l’âge de 13 ans et a eu 4 enfants.
Elle vit séparée de son mari.
L’orphelinat a été fondé en septembre 2005 dans un contexte de guerre civile.
L’orphelinat offre un avenir à des orphelins dont les parents ont été victimes de la guerre civile et à des enfants socialement et financièrement discriminés.
L’orphelinat compte 24 pensionnaires :
13 garçons de 7 ans à 19 ans
11 filles de 3 ans à 23 ans.
Les enfants peuvent aller à l’école et étudier jusqu’à leur entrée dans la vie d’adulte.
4 anciens pensionnaires continuent de bénéficier du soutien de l’orphelinat au niveau de leurs études (2 poursuivent des études universitaires, 1 est en apprentissage et le dernier est moine bouddhiste).

P1150622

P1150646

ORPHELINAT Peace Land Foundation

La fondatrice de l’orphelinat, Chiree Maya Tamang (35 ans), est née en 1981.
Elle a été mariée à l’âge de 16 ans et a eu 5 enfants dont le premier est décédé à l’âge de 2 ans.
Son mari travaille dans une petite entreprise de vente et lui rend visite de temps en temps.

L’orphelinat a été fondé en 2010 et compte :
14 pensionnaires dont 9 garçons de 5 ans à 16 ans et 5 filles de 7 ans à 16 ans.
Les enfants peuvent aller à l’école et étudier jusqu’à leur entrée dans la vie d’adulte.

Il est très bien tenu mais dispose de moins de moyens que Shree Mukti Bal Kalyan Kendra. La joie de vivre et la bonne santé des enfants, l’entraide et une forte impression d’humanité caractérisent ces deux structures

 

P1150199

P1150248

 Shree Shila Sita Primary School

L’école se situe à Nal Gaun, dans le district de Nuwakot au nord de Katmandou, en direction du Langtang.
L’école a été entièrement détruite suite au séisme du 25 avril 2015.
Les cours scolaires sont donnés dans des baraquements de fortune.
Les travaux ont commencé mais l’école manque de fonds pour les achever (environ 10.000€).

P1160011

P1150991

Séisme du 25 avril 2015 (Rappel)

Le séisme qui a frappé le Népal le 25 avril, suivi d’une importante réplique le 12 mai 2015, a causé la mort de 9 000 personnes et l’on a dénombré environ       20 000 blessés.
500 000 maisons ont été détruites et malgré les milliards de dollars de l’aide internationale, la reconstruction se fait attendre.
Quel avenir pour le Népal ?
Au lendemain du séisme, la plupart des touristes se demandaient quand ils pourraient revenir au Népal. Des répliques se produisaient tous les jours et des millions de personnes dormaient sous les tentes, par peur que d’autres bâtiments ne s’écroulent.

Aujourd’hui, l’impact du séisme est visible, surtout dans les villes anciennes de la vallée de Katmandou. Malgré tout, le Népal reste captivant et accueillant. Le tourisme a repris depuis.

P1140195

P1140228

 2- Rapport financier

Compte de gestion au 31 décembre 2016

L'association SOLEN-Solidarité Enfance Népal a été créée le 25 novembre 2016.
le coût de l'insertion au Journal Officiel a été pris en charge par l'un des membres fondateurs. 

Le compte de gestion n'a enregistré aucune dépense et aucune recette.

Budget prévisionnel 2017

Ecole Shila Sita : aide pour achever les travaux
Orphelinat Shree Mukti Bal Kendra : aide de fonctionnement
Orphelinat Peace Land Foundation : aide de fonctionnement
Fournitures de bureau : encres d'impression, enveloppes, papier
Frais Financiers : envoi de virements internationaux
la Lettre Solen - CR AG : impression de notre lettre annuelle et du CR de l'AG 2017
Envoi d'informations à nos adhérents qui n'ont pas d'adresses email
Envoi de la lettre Solen en fin d'année à tous nos adhérents

3 - Approbation des rapports

Le rapport moral est approuvé à l’unanimité des membres présents ou représentés.
Le rapport financier est approuvé à l’unanimité des membres présents ou représentés.
Le budget prévisionnel est approuvé à l’unanimité des membres présents ou représentés.

4 – Election de 3 Membres au Conseil d’Administration

Mesdames Dubeuf Michèle, Spaite Denise et Ruffio Anne ont fait acte de candidature au Conseil d’Administration de SOLEN-Solidarité Enfance Népal.
Les 3 candidates au CA sont élues à l’unanimité des membres présents ou représentés.

Renouvellement des mandats de membres du Conseil d'Administration :

L’assemblée renouvelle M. Dubeuf François, Mme Ehrsam Danielle et Mme Traversac Maryse en qualité de membres du Conseil d'Administration.

5 – Présentation des objectifs 2017 – 2018

Aider les orphelinats dans leurs projets.
Soutenir financièrement la reconstruction de l’école Shila Sita.
Répondre aux besoins ponctuels dans la mesure de nos moyens financiers.

6 - Questions – Réponses

Question : Comment se fait connaître l’Association ?
Réponse : essentiellement par le bouche à oreille pour l’instant. 

Il est envisagé :
• des actions locales au niveau de la presse régionale (en Alsace) où la proximité entre le lecteur et son quotidien est plus proche que dans les grandes villes. Souvent, il y a un correspondant local du journal dans le village.
• Des manifestations type repas népalais, projection.
A noter qu’en Alsace, il y a plusieurs associations qui œuvrent pour le Népal. 

Question : Comment sont financés les orphelinats au Népal ?
Réponse : essentiellement par les dons. 

Question : combien y a-t’ il d’orphelinats à Katmandou ?
Réponse : Difficile de répondre avec précision. Il y a beaucoup de structures d’accueil sachant que le terme « orphelinat » peut être impropre quant à son utilisation. En ce qui concerne les 2 orphelinats sur lesquels nous allons intervenir, certains enfants n’ont plus de parents et d’autres ont des parents d’une grande pauvreté qui ne peuvent subvenir à leurs besoins.
Nous avons un correspondant népalais sur place, Bhim Tamang, que je connais depuis 1985 et dont le travail en faveur de l’enfance et de ses concitoyens est remarquable (création de 20 écoles et de 3 orphelinats).
Il faut aussi souligner, et c’est une réalité dans d’autres pays de la région, qu’un grand nombre « d’orphelinats » sont devenus des entreprises commerciales au Népal, profitant d’une part, des parents qui sont trompés quant à l’avenir de leurs enfants et d’autre part des touristes étrangers bien intentionnés qui versent des fonds en croyant aider de vrais orphelins. 90 % des 759 foyers pour enfants au Népal sont situés dans les régions « à touristes » (Katmandou, Lalitpur/ Patan, Bhaktapur, Kaski et Chitwan) Source : ambassade de France à Katmandou 21/01/2014.

Question : y a-t’ il des restrictions d’eau, d’électricité ?
Réponse : oui, d’une façon quotidienne. 

Question : l’école de Shila Sita est-elle reconstruite selon les normes antisismiques ?
Réponse : Oui, ce qui implique un coût financier conséquent qui n’est pas couvert actuellement.
Le projet a été confié à « BASTU & Building Engineering Consultancy, Koteshwor – 35, Kathmandu ». 

Question : les enfants de Shila Sita vont-ils à l’école publique ou l’école privée ?
Réponse : Ecole publique.
Deux types d’écoles publiques existent : 

« – les écoles gouvernementales, gérées directement par l’Etat qui impose et finance le corps professoral mais délègue toute l’animation à un comité local. Elles manquent de locaux, d’équipements et de personnel formé. Les résultats dans l’école primaire publique se révèlent très médiocres et il faut plus de 10 ans en moyenne pour terminer les cinq années d’études primaires. »
« – les écoles « communautaires », gérées par la communauté, qui par l’intermédiaire du comité local pilotent le corps professoral et les activités annexes ; elles restent cependant sous la tutelle du gouvernement et bénéficient d’un financement partiel de sa part. Les subventions allouées par l’état sont souvent insuffisantes en zones rurales, le comité de village (Municipalité) prend alors en charge une partie du coût de fonctionnement de l’école, embauche des enseignants supplémentaires et fait appel à des subventions d’associations internationales.
Le gouvernement népalais affiche une volonté forte de décentralisation. Cela se traduit par une grande autonomie laissée à la création et à la gestion locale de l’école… mais aussi à son financement. » Source : http://www.salutterre.fr/
Shila Sita est à classer dans les écoles « communautaires » 

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 19 h.