SOLEN-Solidarité Enfance Népal

Bienvenue sur le site de l’association SOLEN-Solidarité Enfance Népal.

 Association humanitaire à but non lucratif, elle est régie par la loi de 1901 et déclarée à la préfecture des Yvelines le 07 décembre 2016 (annonce n° 1552).

Son siège social est situé 14 rue Montaigne à VELIZY VILLACOUBLAY 78140.

L’association a été créée le 25 novembre 2016.
Membres fondateurs de l’Association :
• François DUBEUF
• Danièle EHRSAM
• Maryse TRAVERSAC

L ‘objet de l’Association est d’entreprendre et de promouvoir :

• les actions humanitaires au Népal qui tentent d’apporter des solutions pour assurer le logement, la nourriture et la scolarisation des enfants de Shree Mukti Bal Kayan Kendra et de Peace Land Foundation ou de tout autre orphelinat ;
• le financement de la construction d'écoles dans les villages reculés ;
• ainsi que des aides spontanées diverses, notamment en cas de catastrophes naturelles.

Composition du Conseil d’administration :
François Dubeuf, Michèle Dubeuf, Danielle Ehrsam, Anne Ruffio, Maryse Traversac et Denise Spaite.

Composition du Bureau :

membres fondateurs
 

 

Posté par SOLEN NEPAL à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


05 février 2018

Voyage culturel 2018 : un avant goût

Voyage Culturel 01 

Faisant suite au flash infos n°3 du 26 novembre dernier, voici un avant-goût de ce voyage culturel. ce séjour de 15 jours sur place a été élaboré avec l'agence francophone Mandala Trekking. Pour tous renseignements complémentaires, veuillez consulter le flash infos n°3 ou bien contacter SOLEN à l'adresse suivante : solen.contact@gmail.com

02 novembre 2018 : Départ de France

 Voyage Culturel 00

03 novembre 2018 :

Voyage Culturel 2b

04 novembre 2018 : journée libre à Kathmandu. Nuit au même hôtel.

Voyage Culturel 03  Voyage Culturel 04

Voyage Culturel 05

 05 novembre 2018 : Avec guide culturel et francophone : Journée de découverte des joyaux de la vallée de Kathmandu. Balade dans les ruelles du vieux Kathmandu puis court  transfert pour Swyambhunath (Monkey Temple), et ville de Patan. Déjeuner à Patan. Nuit au même hôtel. (fête des corbeaux)

Voyage Culturel 05b

 Voyage Culturel 06

   Voyage Culturel 08

06 novembre 2018Découverte des deux superbes villages newar Bungamati et Khokana à l'ambiance moyenâgeuse, puis transfert pour le Temple de Pashupatinath et le stupa de Bodhnath. Nuit  au même hôtel. (Fête des Chiens)

Voyage Culturel 09

Voyage Culturel 10

07 novembre 2018 : Visite des 2 orphelinats Shri Mukti et Peaceland. Après-midi, départ pour la cité de Bhaktapur à 15 km de Kathmandu, la plus belle des trois villes royales. Nuit au Shiva Guest House à Bhaktapur (Fête des Lumières Laxmi)

Voyage Culturel 11

Voyage Culturel 12

Voyage Culturel 13

Voyage Culturel 14

Voyage Culturel 14b

08 novembre 2018 : Dans la matinée, balade à Bhaktapur puis visite de Changu Narayan, le plus ancien temple  de la vallée dédié à Vishnu. Puis route sur Nagarkot. Nuit à Nagarkot (2000m) Hôtel Chautari  (Fête du Taureau)

Voyage Culturel 15 

 Voyage Culturel 16

09 novembre 2018 : trek  Nagarkot/ Sankhu (2h30/3h – 9.500 kms) puis route sur Kathmandu. Nuit à l’hôtel Nirvana Garden (Fête des frères et sœurs)

 Voyage Culturel 17 

 Voyage Culturel 18

10 novembre 2018 : 

 Voyage Culturel 19

11 novembre 2018 : visite du camp de réfugiés tibétains, puis montée à la Pagode de la Paix (World Peace Pagoda) qui domine la ville et le lac. Nuit au même hôtel.

Voyage Culturel 20

Voyage Culturel 21

12 novembre 2018 :

  Voyage Culturel 22

13 novembre 2018 : route vers les lacs Begnas Tal et Rupa Tal (2h). Nuit à Rupa Tal. Hôtel Begnas Lake lodge.

Voyage Culturel 23 Voyage Culturel 24

14 novembre 2018 : Retour sur Pokhara. Après-midi libre. Nuit à l’hôtel Fairmount

Voyage Culturel 25

Voyage Culturel 26 Voyage Culturel 27

15 novembre 2018 :  Avion sur Kathmandu. Nuit à l’hôtel Nirvana Garden. 

Voyage Culturel 28

Voyage Culturel 29

Voyage Culturel 30

16 novembre 2018 : Journée libre à Kathmandu. Nuit au même hôtel.

Voyage Culturel 31

Voyage Culturel 33

Voyage Culturel 32

17 novembre 2018 : Départ-transfert aéroport Tribhuvan

qatar-airways

  etihad-airways

 

Posté par SOLEN NEPAL à 15:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 décembre 2017

Le journal de l'année 2017

P7160699

Lo Manthang (Mustang)

SOLEN_Bulletin_d'informations_2017

 

Posté par SOLEN NEPAL à 19:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 novembre 2017

flash infos n°3 Voyage culturel 2018

Bhaktapur le marché des potiers 

Bhaktapur le marché des potiers

SOLEN vous propose un voyage à la découverte d’un pays attachant par de nombreux aspects. Attachant par ses gens, sa culture, ses paysages variés et ses fabuleux sommets.

Le mélange d’hindouisme indien et de bouddhisme tibétain confère au Népal une omniprésence du sacré dans la vie quotidienne des népalais.

 Le Népal se remet lentement du séisme d’avril 2015, surtout dans les villes anciennes de la vallée de Katmandou. Lors de mon dernier déplacement en juillet dernier, j’ai constaté que la reconstruction allait bon train et que les traces des destructions disparaissaient au fil des jours. Les centres historiques sont reconstruits à l’identique pour préserver pour les générations futures le caractère sacré des temples et autres palais, un héritage universel pour l’humanité.

 Découvrir Katmandou et sa vallée aux 3000 temples pendant les fêtes de Tihar est un moment unique. Nous irons également à la rencontre des enfants des orphelinats que SOLEN soutient financièrement grâce à vos dons.

Ce voyage vous emmènera aussi à Pokhara, au pied des Annapurna, où vous pourrez contempler le Machapuchare (6997m) se refléter dans les eaux du lac Phewa Tal et apprécier la douceur des lieux.

 Ce séjour est organisé par Mandala Trekking, agence francophone  établie depuis 1988 à Katmandou. 

Les prix ont été calculés sur une base de 10/15 personnes et au-delà.

Le vol international vers Kathmandu n'est pas inclus afin de laisser libre choix de la compagnie aérienne.

Pour tous renseignements complémentaires : solen.contact@gmail.com

Voyage_culturel_2018

 

 

Posté par SOLEN NEPAL à 15:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 octobre 2017

Flash infos n°2 Création du blog

Flash_infos n°2

Népal 032

Posté par SOLEN NEPAL à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 octobre 2017

Flash infos n°1 Demande de rescrit mécénat

Réponse de l'administration fiscale  Flash infos n°1

20170915_164436

 

Posté par SOLEN NEPAL à 15:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 octobre 2017

BULLETIN DE SOUTIEN AUX ACTIONS DE SOLEN-Solidarité Enfance Népal

 Faire un don ou adhérer à SOLEN :  Bulletin de soutien SOLEN

Le Dal Bat, plat traditionnel au Népal

 

Posté par SOLEN NEPAL à 18:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 octobre 2017

LE SYSTEME EDUCATIF AU NEPAL

Cycle scolaire

Ecole à Jomson (Mustang)

Le cycle scolaire népalais a été structuré par le régime Rana dont l’ordonnance de 1939 (Isteehar, the First Educational Regulation-1939) fut le pilier. Ce système s’est quelque peu adapté au fil du temps pour être appliqué de nos jours comme ceci :

  • Le « Kinder Garden », l’équivalent de la petite section de maternelle.
  • Le « Lower Kinder Garden », l’équivalent de la moyenne section de maternelle.
  • Le « Upper Kinder Garden », l’équivalent de la grande section de maternelle.
  • Du grade 1 au grade 5 : Primary School, c’est l’école primaire, l’équivalent du CP au CM2.
  • Du grade 6 au grade 8 : Lower secondary School, c’est le « petit collège », l’équivalent de la 6ème à la 4ème.
  • Du grade 9 au grade 10 : Secondary School, c’est le collège, l’équivalent de la 3ème et de la 2nde.

A la fin du grade 10, les élèves passent un examen national, le SLC (« School Leaving Certificate »), pour pouvoir passer au « grand collège » (D’ailleurs, on dit qu’une école est bonne si elle a un bon taux de réussite au SLC).

  • Du grade 11 au grade 12 : Higher secondary school, c’est le « grand collège », l’équivalent de la première et de la terminale française. Un diplôme est de nouveau obtenu après le grade 12, mais il n’est délivré par l’Etat, donc de peu de valeur.
  • Après le grade 12, les élèves peuvent aller à l’université. L’université : d’abord 3 ans d’études pour obtenir le titre de « Bachelor ou Indergraduate ». Puis 2ans d’études et une année de thèse dans le titre de « Master » qui n’est reconnu que sur le territoire népalais. De nombreux étudiants essayent de faire leur thèse à l’étranger, en Inde notamment, pour que leur diplôme ait plus de valeur.
  • Normalement l’école est obligatoire jusqu’à 16 ans, c’est-à-dire jusqu’au grade 10. Toutefois, d’après le directeur de l’école que nous avons rencontré, cela n’est pas tout à fait vrai puisque pour lui, l’école n’est pas obligatoire et 95% des enfants seraient scolarisés.

Une réforme est prévue pour modifier le système scolaire népalais (prévue pour 2015) pour le rapprocher du système britannique (international), avec du Grade 1 à 8 : la Basic Education et du grade 9 à 12 : le Secondary Level. Le SLC s’obtiendrait alors au Grade 12 (au lieu du Grade 10), ce qui en définitive correspondrait au baccalauréat.

 Organisation de la journée et matières enseignées :

Les écoliers népalais commencent à 10h et finissent à 16h mais ils n’ont que 10 minutes de récréation le matin et l’après-midi et seulement 30 minutes pour déjeuner. Pour eux, le premier jour de la semaine est le Dimanche, ils travaillent donc du Dimanche au Vendredi et n’ont que le Samedi comme jour de repos.

Le gouvernement n’impose pas les vacances, il demande à ce que plus de 220 jours par an soient enseignés. Du coup, les vacances varient selon les écoles. Cependant, la plupart des écoles ferment durant les fêtes au Népal. Et ce pays cosmopolite connait de nombreuses fêtes ;-).

Quel que soit leur âge, les écoliers changent de professeur pour chaque matière. Un professeur = une matière. Dans une journée, les écoliers ont 4 à 6 matières dans la journée.

Concernant les matières enseignées, il y a : l’anglais, les maths, les sciences (physique, chimie et biologie), le népalais, l’histoire et la géographie, l’éducation civique, hygiène et santé, sport et à partir du grade 6 il y a aussi « population et environnement ». A partir du Grade 9, ils doivent prendre 2 options supplémentaires parmi de nouvelles matières : comptabilité, maths optionnelles, géographie, histoire (du monde), Home science ou culture générale.

 Répartition privé/public

Le gouvernement népalais affiche une volonté forte de décentralisation. Cela se traduit par une grande autonomie laissée à la création et à la gestion locale de l’école… mais aussi à son financement. Il existe ainsi trois types d’écoles

  • LES ECOLES PUBLIQUES

Elles sont établies dans tout le pays et sont gratuites jusqu’en classe 5.
Deux types d’écoles publiques existent ;

–          les écoles gouvernementalesgérées directement par l’Etat qui impose et finance le corps professoral mais délègue toute l’animation à un comité local. Elles manquent de locaux, d’équipements et de personnel formé. Les résultats dans l’école primaire publique se révèlent très médiocres et il faut plus de 10 ans en moyenne pour terminer les cinq années d’études primaires.

–          les écoles « communautaires »gérées par la communauté, qui par l’intermédiaire du comité local pilotent le corps professoral et les activités annexes ; elles restent cependant sous la tutelle du gouvernement et bénéficient d’un financement partiel de sa part. Les subventions allouées par l’état sont souvent insuffisantes en zones rurales, le comité de village (Municipalité) prend alors en charge une partie du coût de fonctionnement de l’école, embauche des enseignants supplémentaires et fait appel à des subventions d’associations internationales.

Quoiqu’il en soit, le plus souvent, les professeurs ne bénéficient pas d’une formation suffisante. Leur salaire est faible pour un plein temps de 6 jours, avec des retards de paiement, ce qui explique un absentéisme important. De plus, les enseignants sont totalement politisés, on essaie de placer un représentant de son parti dans les écoles, etc. Ceci a inévitablement des conséquences néfastes sur l’éducation  puisque l’enseignant est plus voué à la politique qu’à son école ; protégés par leur parti, ils ne sont pas pénalisés en cas d’absentéisme répétitif ou prolongé.

  • LES ECOLES PRIVEES

Elles sont établies uniquement dans les grandes villes. L’enseignement est en général d’un bon niveau. Le suivi des élèves est bon, mais le coût des scolarités est élevé. Les écoles privées marchent comme des entreprises. Elles ont une licence d’exploitation et doivent faire des profits (paiement de taxes).

25% du profit net et 1% de la masse salariale sont reversés à l’Etat. Pour ouvrir une école privée, il faut effectuer un dépôt de garantie (achat de la licence) : 4000€ par exemple pour enseigner jusqu’au Grade 8. Ce sont les parents, au final, qui financent le fonctionnement de l’école. Pour l’école privée que nous avons visité, les coûts de fonctionnement s’élevaient à 11€/enfant/mois (y compris les livres), soit 2 journées de travail d’un ouvrier agricole au Népal.

 Que l’école soit privée ou publique, ce qui fait sa renommée est le pourcentage de réussite au SLC. Cela marche comme une campagne marketing : on se sert de ce taux pour attirer et agrandir ensuite ses moyens. Beaucoup d’écoles, de ce fait, « abusent » et font énormément travailler les enfants la dernière année pour le SLC avec des horaires inconcevables. Ils mettent en place de internats qui coûtent très chers (100€-150€/mois) et le principe est un bourrage de crâne….

Les écoliers doivent tous porter un uniforme, c’est obligatoire et c’est à eux de l’acheter et d’en prendre soin. Si les enfants portent un uniforme, c’est pour qu’il n’y ait pas de différences vestimentaires entre les riches et les pauvres.

Source : http://www.salutterre.fr/

 

Un diaporama complète cet article (Ecoles au Mustang)

Posté par SOLEN NEPAL à 19:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 septembre 2017

ASSEMBLEE GENERALE DU 07 AVRIL 2017

La séance a débuté à 18h10
Secrétaire de séance : Michèle Dubeuf

ORDRE DU JOUR
1 - Rapport moral - activité 2016
2 - Rapport financier 2016 – Budget prévisionnel 2017
3 - Approbation des rapports
4 – Election de 3 Membres au Conseil d’Administration
5 – Présentation des objectifs 2017 – 2018
6 - Questions – Réponses

1- Rapport moral
François Dubeuf, président, présente l’historique de l’association dont la création remonte au 25 novembre 2016.
SOLEN-Solidarité Enfance Népal a été créée le 25 novembre 2016 à l’initiative de Danielle Ehrsam, Maryse Traversac et François Dubeuf.

L’objet social est le suivant : entreprendre et promouvoir
• les actions humanitaires au Népal qui tentent d’apporter des solutions pour assurer le logement, la nourriture et la scolarisation des enfants de Shree Mukti Bal Kayan Kendra et de Peace Land Foundation ou de tout autre orphelinat
• le financement de la construction d'écoles dans les villages reculés
• ainsi que des aides spontanées diverses, notamment en cas de catastrophes naturelles.

NEPAL
Le Népal s’étend sur environ 800 km et sa largeur varie entre 90 km et 230 km entre les hauteurs de l’Himalaya et les jungles étouffantes des plaines indiennes, bordé au nord par la Chine et, au sud, à l’est et à l’ouest par l’Inde.
La population du Népal est estimée à 30 millions d’habitants et seulement 20% de la superficie totale du pays est cultivable. Le secteur agricole emploie 70% de la population et contribue au tiers du PIB. Le pays reste très dépendant des transferts des Népalais vivant à l'étranger (majoritairement en Inde), qui représentent également près du tiers du PIB. Le tourisme y contribue également dans une moindre mesure.

 Carte_Nepal 2

ORPHELINAT Shree Mukti Bal Kalyan Kendra
La fondatrice de l’orphelinat, Mme Kamala Maya Tamang (46 ans), est née en 1970. Elle a été mariée à l’âge de 13 ans et a eu 4 enfants.
Elle vit séparée de son mari.
L’orphelinat a été fondé en septembre 2005 dans un contexte de guerre civile.
L’orphelinat offre un avenir à des orphelins dont les parents ont été victimes de la guerre civile et à des enfants socialement et financièrement discriminés.
L’orphelinat compte 24 pensionnaires :
13 garçons de 7 ans à 19 ans
11 filles de 3 ans à 23 ans.
Les enfants peuvent aller à l’école et étudier jusqu’à leur entrée dans la vie d’adulte.
4 anciens pensionnaires continuent de bénéficier du soutien de l’orphelinat au niveau de leurs études (2 poursuivent des études universitaires, 1 est en apprentissage et le dernier est moine bouddhiste).

P1150622

P1150646

ORPHELINAT Peace Land Foundation

La fondatrice de l’orphelinat, Chiree Maya Tamang (35 ans), est née en 1981.
Elle a été mariée à l’âge de 16 ans et a eu 5 enfants dont le premier est décédé à l’âge de 2 ans.
Son mari travaille dans une petite entreprise de vente et lui rend visite de temps en temps.

L’orphelinat a été fondé en 2010 et compte :
14 pensionnaires dont 9 garçons de 5 ans à 16 ans et 5 filles de 7 ans à 16 ans.
Les enfants peuvent aller à l’école et étudier jusqu’à leur entrée dans la vie d’adulte.

Il est très bien tenu mais dispose de moins de moyens que Shree Mukti Bal Kalyan Kendra. La joie de vivre et la bonne santé des enfants, l’entraide et une forte impression d’humanité caractérisent ces deux structures

 

P1150199

P1150248

 Shree Shila Sita Primary School

L’école se situe à Nal Gaun, dans le district de Nuwakot au nord de Katmandou, en direction du Langtang.
L’école a été entièrement détruite suite au séisme du 25 avril 2015.
Les cours scolaires sont donnés dans des baraquements de fortune.
Les travaux ont commencé mais l’école manque de fonds pour les achever (environ 10.000€).

P1160011

P1150991

Séisme du 25 avril 2015 (Rappel)

Le séisme qui a frappé le Népal le 25 avril, suivi d’une importante réplique le 12 mai 2015, a causé la mort de 9 000 personnes et l’on a dénombré environ       20 000 blessés.
500 000 maisons ont été détruites et malgré les milliards de dollars de l’aide internationale, la reconstruction se fait attendre.
Quel avenir pour le Népal ?
Au lendemain du séisme, la plupart des touristes se demandaient quand ils pourraient revenir au Népal. Des répliques se produisaient tous les jours et des millions de personnes dormaient sous les tentes, par peur que d’autres bâtiments ne s’écroulent.

Aujourd’hui, l’impact du séisme est visible, surtout dans les villes anciennes de la vallée de Katmandou. Malgré tout, le Népal reste captivant et accueillant. Le tourisme a repris depuis.

P1140195

P1140228

 2- Rapport financier

Compte de gestion au 31 décembre 2016

L'association SOLEN-Solidarité Enfance Népal a été créée le 25 novembre 2016.
le coût de l'insertion au Journal Officiel a été pris en charge par l'un des membres fondateurs. 

Le compte de gestion n'a enregistré aucune dépense et aucune recette.

Budget prévisionnel 2017

Ecole Shila Sita : aide pour achever les travaux
Orphelinat Shree Mukti Bal Kendra : aide de fonctionnement
Orphelinat Peace Land Foundation : aide de fonctionnement
Fournitures de bureau : encres d'impression, enveloppes, papier
Frais Financiers : envoi de virements internationaux
la Lettre Solen - CR AG : impression de notre lettre annuelle et du CR de l'AG 2017
Envoi d'informations à nos adhérents qui n'ont pas d'adresses email
Envoi de la lettre Solen en fin d'année à tous nos adhérents

3 - Approbation des rapports

Le rapport moral est approuvé à l’unanimité des membres présents ou représentés.
Le rapport financier est approuvé à l’unanimité des membres présents ou représentés.
Le budget prévisionnel est approuvé à l’unanimité des membres présents ou représentés.

4 – Election de 3 Membres au Conseil d’Administration

Mesdames Dubeuf Michèle, Spaite Denise et Ruffio Anne ont fait acte de candidature au Conseil d’Administration de SOLEN-Solidarité Enfance Népal.
Les 3 candidates au CA sont élues à l’unanimité des membres présents ou représentés.

Renouvellement des mandats de membres du Conseil d'Administration :

L’assemblée renouvelle M. Dubeuf François, Mme Ehrsam Danielle et Mme Traversac Maryse en qualité de membres du Conseil d'Administration.

5 – Présentation des objectifs 2017 – 2018

Aider les orphelinats dans leurs projets.
Soutenir financièrement la reconstruction de l’école Shila Sita.
Répondre aux besoins ponctuels dans la mesure de nos moyens financiers.

6 - Questions – Réponses

Question : Comment se fait connaître l’Association ?
Réponse : essentiellement par le bouche à oreille pour l’instant. 

Il est envisagé :
• des actions locales au niveau de la presse régionale (en Alsace) où la proximité entre le lecteur et son quotidien est plus proche que dans les grandes villes. Souvent, il y a un correspondant local du journal dans le village.
• Des manifestations type repas népalais, projection.
A noter qu’en Alsace, il y a plusieurs associations qui œuvrent pour le Népal. 

Question : Comment sont financés les orphelinats au Népal ?
Réponse : essentiellement par les dons. 

Question : combien y a-t’ il d’orphelinats à Katmandou ?
Réponse : Difficile de répondre avec précision. Il y a beaucoup de structures d’accueil sachant que le terme « orphelinat » peut être impropre quant à son utilisation. En ce qui concerne les 2 orphelinats sur lesquels nous allons intervenir, certains enfants n’ont plus de parents et d’autres ont des parents d’une grande pauvreté qui ne peuvent subvenir à leurs besoins.
Nous avons un correspondant népalais sur place, Bhim Tamang, que je connais depuis 1985 et dont le travail en faveur de l’enfance et de ses concitoyens est remarquable (création de 20 écoles et de 3 orphelinats).
Il faut aussi souligner, et c’est une réalité dans d’autres pays de la région, qu’un grand nombre « d’orphelinats » sont devenus des entreprises commerciales au Népal, profitant d’une part, des parents qui sont trompés quant à l’avenir de leurs enfants et d’autre part des touristes étrangers bien intentionnés qui versent des fonds en croyant aider de vrais orphelins. 90 % des 759 foyers pour enfants au Népal sont situés dans les régions « à touristes » (Katmandou, Lalitpur/ Patan, Bhaktapur, Kaski et Chitwan) Source : ambassade de France à Katmandou 21/01/2014.

Question : y a-t’ il des restrictions d’eau, d’électricité ?
Réponse : oui, d’une façon quotidienne. 

Question : l’école de Shila Sita est-elle reconstruite selon les normes antisismiques ?
Réponse : Oui, ce qui implique un coût financier conséquent qui n’est pas couvert actuellement.
Le projet a été confié à « BASTU & Building Engineering Consultancy, Koteshwor – 35, Kathmandu ». 

Question : les enfants de Shila Sita vont-ils à l’école publique ou l’école privée ?
Réponse : Ecole publique.
Deux types d’écoles publiques existent : 

« – les écoles gouvernementales, gérées directement par l’Etat qui impose et finance le corps professoral mais délègue toute l’animation à un comité local. Elles manquent de locaux, d’équipements et de personnel formé. Les résultats dans l’école primaire publique se révèlent très médiocres et il faut plus de 10 ans en moyenne pour terminer les cinq années d’études primaires. »
« – les écoles « communautaires », gérées par la communauté, qui par l’intermédiaire du comité local pilotent le corps professoral et les activités annexes ; elles restent cependant sous la tutelle du gouvernement et bénéficient d’un financement partiel de sa part. Les subventions allouées par l’état sont souvent insuffisantes en zones rurales, le comité de village (Municipalité) prend alors en charge une partie du coût de fonctionnement de l’école, embauche des enseignants supplémentaires et fait appel à des subventions d’associations internationales.
Le gouvernement népalais affiche une volonté forte de décentralisation. Cela se traduit par une grande autonomie laissée à la création et à la gestion locale de l’école… mais aussi à son financement. » Source : http://www.salutterre.fr/
Shila Sita est à classer dans les écoles « communautaires » 

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 19 h.

 

 

Posté par SOLEN NEPAL à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]